evensocietefrancaiseescarre

Vinaora Nivo Slider

Les jeudis de la SFE - septembre 2022

Check-list de bonnes pratiques en soins palliatifs

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

 

Télécharger les fiches support domicile et hôpital

 

Renseignements :

Valérie Renaudin
valerie.renaudin@tmsevents.fr
06 72 84 81 56

Diplôme Universitaire 2022-2023

Dates des cours :

SESSION 1 : LYON (Gerland IBCP) - du lundi 21 au jeudi 24 novembre 2022

SESSION 2 : LE MANS (Centre de l’Arche) - du lundi 6 au jeudi 9 mars 2023

SESSION 3 : LYON (Gerland IBCP) - du lundi 22 au jeudi 25 mai 2023

 

https://offre-de-formations.univ-lyon1.fr/parcours-876/prevention-et-prise-en-charge-des-escarres.html

Informations et inscriptions : Dr Bérengère FROMY

DUescarres@univ-lyon1.fr


TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME

 



Lieu :
- IBCP Gerland, 7 passage du Vercors 69 367 Lyon (métro Gerland) pour les sessions 1 et 3
- Centre de l'Arche - Bd de Maule - 72650 ST SATURNIN pour la session 2


 

L’escarre concerne tous les professionnels du soin, de l'infirmière au médecin. La lutte contre les escarres représente une problématique quotidienne pour les équipes hospitalières et extrahospitalières, avec des pratiques multiples et parfois divergentes. Le D.U. que nous proposons a pour justification de répondre à plusieurs besoins de ces professionnels :

· baisser la survenue des escarres,
· aider à la constitution d’un groupe «escarres»,
· actualiser les connaissances et les bonnes pratiques de prise en charge préventive et curative des escarres.

 

Objectifs pédagogiques de la formation :

 

Le but général de cet enseignement est d'apporter aux participants un ensemble de connaissances, de méthodes et de savoir-faire leur permettant de contribuer efficacement aux actions de prévention et de soins des escarres.


Les objectifs sont donc :

· Faire progresser l'information sur les escarres
· Comprendre les mécanismes de l’escarre en apportant des bases fondamentales
· Réduire l'incidence et la prévalence des escarres et leurs conséquences physiques, morales et socio-économiques grâce à des bonnes pratiques cliniques
· Optimiser les traitements préventifs et curatifs

Cette formation reposera sur un enseignement théorique et une pédagogie participative.

Les cours sont organisés en trois sessions comprenant des cours théoriques et pratiques, volontairement denses, afin de limiter le temps d’absence des professionnels de santé (forte demande des usagers). Un mémoire sera également à produire.

Total d’heures : 102

Sont admis à s'inscrire au Diplôme Universitaire, après accord du responsable de l'enseignement, les personnes suivantes, indépendamment de leur nationalité :

1) Les docteurs en médecine, les docteurs en pharmacie ainsi que les étudiants de ces différentes filières ayant validé le deuxième cycle d'études

2) Les autres professionnels de la santé (sage-femme, kinésithérapeute, cadre infirmier, infirmier, aide-soignant, diététicien...) impliqués dans les soins aux patients porteurs ou à risque d’escarre

3) Les autres professionnels concernés par les escarres, les moyens de prévention ou de traitement

Les candidats devront envoyer un dossier présentant leurs formations initiales ou continues antérieures, leurs expériences professionnelles sous forme de CV et leurs motivations. Au vu de ce dossier, le conseil pédagogique de l’enseignement statuera sur les demandes d’inscription.

Les pièces à fournir sont un CV et une lettre de motivation.


Modalités du contrôle des connaissances :

 

- Assiduité à l’enseignement : l’assiduité est obligatoire. Elle conditionne l’autorisation à passer les examens. La présence aux cours étant obligatoire, un certificat médical justifié sera demandé pour toute absence.

- Le contrôle des connaissances se fait par écrit : un examen (noté sur 20) comprenant des questions rédactionnelles de deux heures and la production d’un mémoire (noté sur 20) qui peut porter sur la pratique professionnelle du candidat, une analyse bibliographique, un travail clinique ou expérimental.

La note doit être égale au moins à 10 dans chacune des deux épreuves pour obtenir le diplôme.

 

Modules "Prévention et prise en charge des escarres" / Inscriptions

Pré-inscriptions :

Obtenir l’accord écrit du coordinateur d’enseignement, Dr Bérengère FROMY
envoyer par courrier électronique vos CV et lettre de motivation à : DUescarres@univ-lyon1.fr

Tél.
04 72 72 26 92 ou 04 72 72 26 86

Inscriptions sur :
www.univ-lyon1.fr
(spécialités médicales) de juillet à octobre 2022

Les jeudis de la SFE - juin 2022

Soins curatif : cas cliniques

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

 

Renseignements :

Valérie Renaudin
valerie.renaudin@tmsevents.fr
06 72 84 81 56

Les jeudis de la SFE - mai 2022

Recommandations pour la prise en charge des escarres du talon

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - mars 2022

Gestion d’un parc de matelas dans un établissement de santé

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - février 2022

Évaluation des risques d’escarres en établissement ou à domicile : point de vue des soignants

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - décembre 2021

Y a-t-il une place pour la télémédecine en éducation thérapeutique ?

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - novembre 2021

Y a-t-il une place pour la télémédecine en éducation thérapeutique ?

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - octobre 2021

Y a-t-il une place pour la télémédecine en éducation thérapeutique ?

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Outil pratique de prévention des escarres

Bandeau outil pratique de prévention des escarres

Chers collègues soignants,

 

La Société Française de l'Escarre a le plaisir de vous communiquer un outil pratique de prévention des escarres adapté à la pandémie COVID, utilisable aussi pour tous les patients.

Le but est de vous aider à gagner en temps et en efficacité.

Ce sont 4 check lists de prévention avec un socle commun, déclinées par spécificité de lieu de prise en soins : services de Médecine ou Gériatrie/ EHPAD-USLD/ Domicile/ Réanimation.

Pour découvrir ces check lists que vous pouvez utiliser, en format papier, imprimable, affichable, et/ou en format numérique personnalisable au niveau des contacts et commentaires :


cliquez ici

 

STOP ESCARRE,  Restons engagés mobilisés et solidaires !

Logo ESCARRE

Les jeudis de la SFE - septembre 2021

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - juin 2021

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - mai 2021

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

 

Renseignements :

Valérie Renaudin
valerie.renaudin@tmsevents.fr
06 72 84 81 56

Les jeudis de la SFE - mars 2021

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Les jeudis de la SFE - février 2021

 

Accéder au replay (sur inscription gratuite)

Webinaire Escarre et Covid

 

La Société Française de l’Escarre a proposé en distanciel, une heure sur le thème « Escarre et COVID ».

 

Voir le replay

 

Télécharger la présentation

 

Lire l'article de presse

La Société Française de l'Escarre sur les réseaux sociaux

PERSE DEVIENT SOCIETE FRANCAISE DE L'ESCARRE

Facteurs de risque d’escarre à la phase aiguë de la lésion médullaire.

Article extrait de la Revue "ESCARRE N° 66"- Juin 2015

Facteurs de risque d’escarre à la phase aiguë de la lésion médullaire.

A. GÉLIS 1,4, A. DUPEYRON 2,3, E VIOLLET 2,3, C. VEROLLET 1,
C. MAURI 1, Y. VAN RAAY 1, H. ROUAYS MABIT 1

(1) Centre Mutualiste Neurologique Propara, Montpellier
(2) Centre d’Evaluation des Dispositifs Médicaux liés au Handicap
(3) Département de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Nimes
(4) Laboratoire EPSYLON, Montpellier


INTRODUCTION

L’escarre est à présent la complication la plus fréquente chez le blessé médullaire [1-2] et ce, malgré les nombreuses recommandations en terme de prévention et les avancées technologiques dans l’aide à la prévention et au traitement des escarres. Elle est la deuxième cause de réhospitalisation après lésion médullaire [3], avec un coût annuel estimé à 1,4 milliards de dollars aux Etats-Unis [4]. La présence d’une escarre multiplie par 4 les dépenses de santé en moyenne par personne lésée médullaire (100 935$ versus 27 915$ par an) et par 6 le nombre de jours d’hospitalisation (61 jours versus 9 jours par an) [5]. La mise en place d’une politique de prévention de l’escarre chez le blessé médullaire nécessite la quantification du risque d’escarre dans cette population, de manière à identifier les individus à risque sur lesquels la prévention sera intensive. L’objet de cet article est de décrire l’état des connaissances actuelles concernant les facteurs de risque d’escarre à la phase aigue de la lésion médullaire. Il s’agit d’une actualisation de la revue de la littérature publiée en 2006 dans la revue l’Escarre [6].

 

1. MÉTHODOLOGIE

Nous avons interrogé 4 bases de données informatisées (Medline, Embase, Pascal, Réédoc) à l’aide de 22 mots-clés et consulté les principales revues traitant de l’escarre, du blessé médullaire ou de la médecine physique et de réadaptation entre 1977 et 2015. Les études retenues devaient analyser les facteurs de risque d’escarre à la phase aigue de la lésion médullaire, définie comme la phase précédent l’arrivée en unité de rééducation (pré-hospitalière, neurochirurgicale ou de réanimation). La qualité méthodologique des études sélectionnées a été évaluée par deux lecteurs en utilisant une grille de lecture standardisée précédemment décrite par Macfarlane et coll [7]. Les scores de qualité sont exprimés en pourcentage du score maximal possible. Dans un deuxième temps, les différents facteurs ont été regroupés par thématique et le niveau de preuve a été discuté, d’une part selon le type d’étude (par ordre croissant de niveau de preuve : étude transversale, puis cas-témoin, puis cohorte) et d’autre part selon la qualité méthodologique de chaque étude. Un facteur a été considéré comme « associé aux escarres » lorsqu’une liaison statistique a été établie dans une étude transversale. Un facteur a été considéré comme un « facteur de risque potentiel» lorsqu’une corrélation a été établie à partir d’une étude cas-témoin ou de cohorte par une analyse univariée, et « facteur de risque » par une analyse multivariée. Nous avons résumé le niveau de preuve scientifique en utilisant une gradation à 3 niveaux, auparavant utilisée dans d’autres revues systématiques sur les facteurs de risque [8] : • Niveau de preuve élevé (Niveau 1) : résultat provenant de plusieurs études de bonne qualité méthodologique. • Niveau de preuve modéré (Niveau 2) : résultat issu d’une étude de bonne qualité méthodologique et d’une ou plusieurs études de qualité méthodologique faible ou de plusieurs études de qualité méthodologique faible. • Niveau de preuve insuffisant (Niveau 3) : une seule étude disponible ou résultats non significatifs dans plusieurs études.

 

2. RÉSULTATS

L’analyse de la littérature a retenu 6 études concernant cette phase de la prise en charge dont une étude de cohorte prospective et 5 études de cohorte historique. 26 facteurs de risque ont été identifiés et peuvent être classés de la manière suivante :

... / ...